Fabien Fabre & Cyril Meroni || Prism

Prism, Performance audiovisuelle

Musique  : Fabien Fabre – 9th cloud

Vidéo  : Cyril Meroni

2015

Au travers d’une création visuelle et sonore, l’artiste explore les sources d’inspiration qui conditionnent la création artistique et s’attache à mettre en scène ses causes et ses conséquences.
Sur scène, plusieurs sources d’inspirations se bousculent en lui, réelles ou imaginaires, projetées sur une toile de fond composée de six faces, le Prism.

Créé avec le soutien de Seconde Nature, Crossed Lab, Monkey Moods.

Daniel Iregui (Iregular) || End of Broadcast

Constamment bombardés d’images et d’informations, entourés de médias et hyper connectés au monde, tout ce que nous voyons et entendons reste emmagasiné dans notre mémoire, l’affectant de diverses manières. End of Broadcast est une installation interactive de Daniel Iregui qui représente un moment de déconnexion, où la seule manière de rester branché passe par les souvenirs. Le public est invité à bouger les mains devant l’écran pour découvrir des fragments vidéo qu’ils peuvent contrôler par leurs mouvements. Ce besoin d’interaction constitue une métaphore de notre incapacité à se déconnecter.

Cette pièce est une des 8 oeuvres multimédia et numérique présentées dans le cadre du Project Espace Commun?, une production du Quartier des Spectacles, l’ONF et de MUTEK. Le projet Espace Commun? nous questionne sur notre relation à nos espaces communs, public et privées à l’ère du numérique.

Montréal constitue la première étape de ce parcours interactif international qui s’inscrit dans le vaste projet Human FuturesUne initiative qui vise à entamer un dialogue entre les villes, à l’échelle internationale.

Le projet global est le fruit d’une collaboration internationale entre plusieurs partenaires culturels, basés respectivement à Liverpool (Royaume-Uni), Aarthus (Danemark), Berlin (Allemagne), Vienne (Autriche) et Montréal (Canada). Ces différentes organisations commissionnent la production de nouvelles créations d’art publique, auxquelles les citoyens sont invités à participer.

 

D_FUSE || Tektõn – Live

Tektõn live presents extracts of the various Tektõn works as a realtime experience, the live Audio-Visual performances are presented on two layers of screens: one transparent gauze hang in front of the performers with a solid projection screen at the back. Images echo through the gauze to create a mesmerising 3D experience. Tektõn has been performed in the USA, Iceland, Brazil and Europe.

Tektõn is inspired by the constructivist designs of Vladimir Tatlin, and László Moholy-Nagy’s Light Space Modulator, physical or mechanical rules are used as creative constraints in a moving architecture of light. Each set of constraints give way to the production of a different tool, resulting in emergent behaviours and forms. The traces of light organise themselves in the tension between noise and pattern.

D_FUSE || Tektõn – Two Zero

Tektõn Two Zero is a series of audiovisual films exploring a machine made from a high speed spinning LCD panel. As the display panel revolves it leaves trace artifacts of light behind. The artists have explored feeding this virtual machine with different kinds of video footage and animations as the light source, so the whole construction becomes an image processing device. Each video clip that is processed through the machine outputs an entirely different and unique light sculpture that becomes almost frozen in time.

Tektõn is an ongoing collaboration between D-Fuse and Labmeta exploring the materiality and temporality of light in motion. Multi-layered light-emitting objects are organised into kinetic structures that are governed by algorithmic systems. As the mechanics of the devices are rendered invisible, traces of light remain. The fragile binaries of disorder and pattern, light and dark, harmony and disarray, human and machine become delicately balanced as they are stabilised in motion and ghost-like images hang in the air.

Bruno Ribero aka Nohista || IRM

Caméra interview : Sébastien Roy
Montage, animation et édition vidéo : Guillaume Raymond
Musique : Bruno Ribeiro
Traduction : Élisabeth Savoie

Rencontre avec l’artiste Bruno Ribeiro (Nohista) autour de la création de “IRM”, une performance immersive transformant la Satosphère en un scanner géant où la lumière devient un corps abstrait et musical vacillant dans un univers instable… Présenté en première mondiale le 21 Mai 2014 dans le cadre du Symposium ix à la Société des Arts Technologiques de Montréal.

Meet artist Bruno Ribeiro (Nohista) who talks about creating his work “IRM”, an immersive performance transforming the Satosphere into a gigantic scanner where light becomes an abstract and musical body flickering in an unstable universe… Presented in world premiere on the 21th of May 2014 as part of ix Symposium at The Society of Technological Art of Montreal.