Dérapage 15 || Cinémathèque Québécoise


É
nement unique d’exploration audiovisuelle, DÉRAPAGE a invité pour une quinzième année des gens de diverses disciplines à créer des oeuvres audiovisuelles non narratives.

Cette année, plus de cinquante oeuvres ont été sélectionnées pour la grande soirée de projection DÉRAPAGE 15.

 

LE PROGRAMME DE LA SOIRÉE
http://www.derapage.ca/


Cinémathèque québécoise
335, boul. de Maisonneuve Est
Montréal, Québec
Métro Berri-UQAM (sortie De Maisonneuve)

Portes : 19h | projection : 20h
GRATUIT !

événement Facebook

audio :
Didascaliaque (2011)
-Joel Lavoie joellav.tumblr.com/

vidéo :
-Étienne Roy-Martel
-Philippe Dionne Bussières
-Ganesh Baron Aloir (facebook.com/pages/Mr-Saboteur/361209547385135?ref=hl)
-TiND (thisisnotdesign.com)

 

dérapage 15

dérapage 15



Bourse Euterke 6e édition || SAT

euterke2015

euterke2015

La bourse Euterke a été créée à la mémoire de notre ami artiste VJ/DJ/designer François Dumouchel.


Euterke (1972-2008)

Depuis ses débuts, le travail d’Euterke était associé à une esthétique et un son “dancefloor” et “groovy”, orienté vers la dub. Signé sur un sous-label de Kompakt axé ambiant, appelé “Avionix Records”, Euterke a aussi réalisé de nombreuses créations destinées au théâtre ainsi qu’au cinéma.
Pour une 6e année, la SAT, Piknic Électronik, Igloofest et Elektra, s’associent pour présenter la Bourse Euterke, aide à la relève VJ/DJ. La soirée sera composée des artistes Rafa PinedaCreation Ex Nihilo + TiND [Équilibre – Live Tape Mapping], Éloi Brunelle (EpsilonLab), Hugues Clément, Alain Thibault (Purform), jocool, Chiino et Azyl.


vendredi 17 avril – Espace SAT
19h à 00h – 18 ans et plus
Entrée libre

 

Aaron Bradbury & Jon Hopkins || Vessel

Visuel : Aaron Bradbury

Musique: ‘Vessel’ écrit et performé par Jon Hopkins, publié par Just Publishing. Licensed courtesy of Domino Recording Co Ltd. P 2008

Programme présenté lors du Symposium iX, Montréal, le 20 mai à 19h.

More than 100000 chemical reactions happen in your brain every second. So what about the moment you saw the girl of your dreams, and she saw you?

Vessel is a document of this moment. A story of love, told through neural activity captured over 4 seconds. As chemicals are released and areas of the brain activated, a form of poetry is revealed within the data. The heart beats, the iris dilates and time stands still as two lovers see each other for the first time. (production blog is here).

Produced in 360 degrees, Vessel is an immersive experience. It will be released through multiple platforms such as Oculus Rift, Gear VR and fulldome. It will be presented at Symposium ix, Montréal on the 20th of may (7:00pm).

Herman Kolgen || Seismik

Performance or installation of Herman Kolgen about the vertical layering dislocations

Inspired by geodetic phenomenoms, frictionnal slidings, fossil earthquakes and the geologycal modelings, seismik use stress fields to provoque tension between vertical layering dislocations.
using the siesmic data of our planet territories, herman kolgen create, with this new work, nervous stratigraphic audiovisual motifs.

Bruno Ribero aka Nohista || IRM

Caméra interview : Sébastien Roy
Montage, animation et édition vidéo : Guillaume Raymond
Musique : Bruno Ribeiro
Traduction : Élisabeth Savoie

Rencontre avec l’artiste Bruno Ribeiro (Nohista) autour de la création de “IRM”, une performance immersive transformant la Satosphère en un scanner géant où la lumière devient un corps abstrait et musical vacillant dans un univers instable… Présenté en première mondiale le 21 Mai 2014 dans le cadre du Symposium ix à la Société des Arts Technologiques de Montréal.

Meet artist Bruno Ribeiro (Nohista) who talks about creating his work “IRM”, an immersive performance transforming the Satosphere into a gigantic scanner where light becomes an abstract and musical body flickering in an unstable universe… Presented in world premiere on the 21th of May 2014 as part of ix Symposium at The Society of Technological Art of Montreal. 

 

Blast

“L’espace est avant tout une notion de géométrie et de physique qui désigne une étendue, abstraite ou non, ou encore la perception de cette étendue.”

BLAST propose une série de manipulations de la perception d’un même espace par le biais de la projection architecturale et de la photographie. Par une approche subversive de ces techniques, la démarche derrière Blast s’inspire du concept de camouflage disruptif développé lors de la première guerre mondiale, mieux connu sous le nom de “camouflage Dazzle”.

Cette technique visait à protéger un navire des tirs d’artillerie et de torpilles, en empêchant l’adversaire d’estimer avec précision sa position et son cap. Attribué à l’artiste Norman Wilkinson, ce simulacre repose sur un motif complexe formé d’un enchevêtrement de lignes irrégulières et de couleurs très contrastées, brisant systématiquement la silhouette et abolissant toute forme de repère.

La proposition consiste à développer et appliquer ces préceptes dans un espace donné, à l’aide de visuels et d’illusions d’optiques inspirés par le travail des artistes Edward Wadsworth et des recherches de Norman Wilkinson, tous deux issus du court mouvement artistique engendré par cette découverte, le Vorticisme. Plutôt que de souligner et amplifier les volumes de l’espace choisi, l’espace est trafiqué afin de le rendre perceptible tel une surface plane, autrement dit, passer de la tridimensionnalité à la bidimentionnalité.

Ce projet doit être perçu comme un laboratoire ouvert à l’expérimentation, en constante évolution. Réalisé en plusieurs étapes, il sera ouvert au public. Celui-ci pourra observer et commenter nos différentes expérimentations. Le tout sera documenté sous forme vidéo et photo. Les résultats finaux prendront la forme de grandes impressions photographiques ainsi que d’un journal et d’un texte ­explicatif. Ceux-ci établiront un lien direct entre la recherche visuelle des artistes Vorticistes, le camouflage Dazzle de la première guerre mondiale et la projection architecturale tel qu’utilisé actuellement de nos jours.

heeWon LEE || Infinity III

heeWon LEE présentera son installation Infinity III à la Biennale d’Art Numérique de Montréal au printemps 2014.

Infinity III (Video instllation, 2012-2013)’Infinity III’ is an immersive video installation that depicts flocks of migratory birds in an uncluttered set design, a projection wall and floor, the viewer moves through the middle a ballet and animal noise that plays in the sky. The pace can spend a contemplative slowed to a strong acceleration. Infinity III is an invitation to a disturbing mental journey offered through images virtuelles.Un space that erases the notion of temporality and projects us into an infinite moment … As in the previous Infinity II project , the viewer will be extracted but by the time sequence nesera not only contemplative , thousands of birds will take a dimension vertigineuseet worrying. In this situation where pins disappear very quickly , the viewer is transportédans a fantastic sequence , a dark tale and envoutant.La series ‘Infinity’ explores the place of man in the immutable cycles of nature. “Migratory birds are for me the symbol of sovereign and absolute life cycle, with InfinityIII I would take the viewer into a destabilizing spatio- temporal experience , voirebouleversante, in the image of what nature door dizzying ” – Heewon Lee.

heeWon LEE – Infinity II
Co-produite par Arcadi et la Gaîté lyrique, cette création inédite (qui était installée à la Gaité Lyrique en février/mars 2012) est la projection verticale de l’image d’une cascade dont le cours est inversé. Evoquant la peinture traditionnelle asiatique, cette installation de heeWon LEE est à la fois extrêmement réaliste et quasi surnaturelle. L’écran devient un espace immersif dans la contemplation duquel le visiteur est plongé. L’appel à la méditation est d’autant plus grand qu’Ulf Langheinrich (Granular Synthesis) habille l’installation d’une création sonore à l’image de ce flux ininterrompu..